Au moment clé où certains États remettent en cause l’importance et l’urgence de réduire leur impact sur le changement climatique[1], il devient essentiel de rechercher une plus grande efficacité et légitimité de la gouvernance environnementale régionale et mondiale. De plus, la gouvernance environnementale offre un point de départ idéal pour aborder ces questions, du fait, en particulier de l’actuelle politisation des questions et institutions environnementales.